Thomas DUBRUNQUEZ

La pratique du yoga comprend le corps, l’esprit et l’âme. Elle porte toujours ses fruits et donne à ceux qui l’exercent ce qu’ils cherchent.
Sri T. Krishnamacharya

Je pratique le VINIYOGA® depuis 1999, suivant la tradition de TKV DESIKACHAR et T. KRISHNAMACHARYA

Durant quatre années, j’ai suivi une formation à « l’enseignement du Yoga » auprès de Frans MOORS à Liège.

Le diplôme obtenu me permet d’être aujourd’hui reconnu par la Fédération Belge de Yoga (FBHY), l’Adeps et l’Union Européenne de Yoga.

Depuis, je poursuis mon chemin de formation notamment dans l’étude de textes fondateurs, dans les pratiques de méditation, etc.

En 2016, j’ai entamé un cursus  en «Yoga Thérapie» sous la direction de Kausthub DESIKACHAR.

Une approche du Yoga qui me tient particulièrement à cœur !

Par ailleurs, je suis formé en Éducation Spécialisée, en Thérapie Familiale Systémique et Pratiques de Réseaux, en Éducation et Communication à l’Environnement.

J’ai exercé de nombreuses années, en tant que travailleur social, dans le secteur des « détresses multiples » (assuétudes, santé mentale, etc.).

La tradition de Yoga dans laquelle je m’inscris, le Viniyoga, a pour caractéristique principale, l’adaptation.

Cela signifie qu’il permet d’intervenir dans tout type de contexte (difficile ou pas) et avec tout type de public (âge, contraintes physiques ou mentales)

Mon action s’est toujours située dans l’accompagnement des personnes.

Mon approche peut être PREVENTIVE et CURATIVE

Ces dernières années, je suis intervenu avec les outils du Yoga :

En milieu scolaire (écoles primaires ) Objectifs : l’épanouissement de l’enfant, une meilleure gestion des conflits, l’amélioration de la concentration.

Dans des services de soins palliatifs, en soutien aux équipes d’accompagnants. Objectifs : donner place aux émotions, être à l’écoute de mes émotions et de celles des autres.

En prison, depuis 3 ans, pour des ateliers hebdomadaires avec les détenus. Objectifs : proposer un moment d’apaisement, de recentration, de reconnexion à soi qui, dans la régularité, permet au détenu d’avoir un autre regard sur son parcours et ses perspectives d’avenir.